Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mercredi 25 juin 2003

LES TITANS

Suite à la vision du document sur l’enquête à propos du vol 111 de Swissair diffusé ce soir sur Arte, je suis resté fasciné par ces hommes qui travaillent comme des fourmis pour trouver les causes d’un accident d’avion.
On pouvait y voir une débauche incroyable d’hommes et d’énergie lancés à la recherche du plus petit indice pouvant offrir une piste et une réponse aux familles des victimes.
Cela passe par un travail de titan comme récupérer les débris de l’avion au fond de l’océan ce qui implique des moyens énormes, puis trier ces milliers de débris pour en faire ceci ( les photos concernent le vol 811 TWA) puis analyser, chercher, supputer, tester, faire des simulations informatiques, en conditions réelles, en simulateurs…on y voyait des hommes regarder des bouts de fils électriques de quelques millimètres, des joints, des boulons, des tubes. En fait 4 ans de boulot non stop, mobilisant une armée de spécialistes dans tous les domaines aéronautiques pour deux buts ultimes : trouver la vérité et éviter que cela ne se reproduise.
Un tel sacrifice et acharnement mérite à mon avis le respect, prenons donc l’avion avec confiance, des orfèvres sont aux commandes.
( par contre évitez les vols qui finissent par 11 , ils semblent maudits)