Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

dimanche 4 janvier 2004

OH LES JOLIS CADEAUX

Le père noël a parfois des idées saugrenues et amène au pied du sapin des cadeaux un peu étranges voire carrément moches.
Cette année fut plutôt réussie et bien gâté j’ai été mais parmi les présents se cachaient quand même quelques beaux spécimens.

La palme revient à un support pour rouleaux de papier cul en patchwork . C’est joli le patchwork… mais chez les autres. Quant au porte papier fesse, je ne trouve pas qu’un rouleau soit suffisamment esthétique pour qu’on lui dressât un perchoir, l’exposant ainsi aux gogues tel un Renoir.

Un autre paquet me fit découvrir une incongrue moufle à huîtres bleue. A priori pratique, l’idée peut séduire mais je connais la chanson, la prochaine bourriche d’huîtres qui rentrera dans ma cuisine risque d’arriver en décembre 2004 et c’est après m’être bien fait chier sur les cailloux voire m’être foutu le couteau dans la main que je me rappellerais que j’avais une superbe moufle protectrice qui m’attendait sagement quelque part depuis un an ; cependant le temps de la retrouver les huîtres auront eu le temps de virer de l’œil.

Ajoutons pour terminer ce tableau, l’inévitable boite de chocolats bon marché qui détruisent toute velléité de gavage cacaoesque devant la télé. On devrait emprisonner les fabricants de chocolats dégueus, c’est un crime contre l’humanité.

Ah oui, j’oubliais, le père noël m’a aussi apporté une belle gastro qui te rappelle ce que veut réellement dire le mot « nausée » au sens médical.

Bon allez, bon 2004 à tous. Soyons cons, et résistons…mais avec du poil.