Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mardi 20 avril 2004

LES BANQUES, NOUVEAU FAR WEST

Il y a 15 jours j’étais un idiot.
Je n’avais jamais entendu parler de l’Euribor, de prêts révisables capés, d’incidence d’assurances, de privilège prêteur de deniers, de taux d’efforts etc… (si vous aussi comme moi, vous êtes un idiot, vous ne comprenez rien a ce que je viens de dire) .

Comme un idiot je suis donc allé voir une première banque pour y glaner quelques milliers d’euros et j’ai passé une heure à écouter le monsieur en écarquillant les yeux comme une chouette et en acquiescant intelligemment de la tête pour faire le mec qui comprend.
« Vous comprenez c’est basé sur l’Euribor 3 mois » - acquiescement de la tête
« Là c’est capé +2 avec un plancher et gelé sur 2 ans »- acquiescement de la tête
« Au sujet des frais de remboursements anticipés, on est à 3% du capital restant dû »- acquiescement de la tête
etc., etc.… pour le financier c’est clair comme de l’eau de roche mais pour le profane c’est du Tonkinois.

Ben quoi, et si mon banquier je lui parlais de faux raccords, d’étalonnage, de prémix, de Lili, de mandarines, de blondes, d’Arriflex et d’objectifs anamorphiques, il y pigerait rien non plus …alors, hein, chacun son métier.
Bon, sauf que mon banquier il ne veut pas faire de cinéma mais que moi je dois acheter mon chez moi à moi tout seul, alors faut s’y mettre.

Et là, c’est parti, c’et la jungle, le Far West.
Untel te propose ça qui est mieux que truc mais en même temps dans le contrat y’a un machin chez untel qu’est moins bien que chez truc mais untel peut s’aligner sur truc qui lui aussi pourra te faire sauter le machin d’untel qui fait que le machin de truc devient mieux qu’untel …et à condition de savoir bien lire entre les lignes (si vous n’avez rien compris, c’est normal, c’est le but de la démonstration).

Finalement après 4 banques, tu es devenu un cador de la finance immobilière mais tu ne sais plus quoi choisir.

Alors finalement, j’ai fais mon choix : un casque intégral, un magnum, et une caissière qui pâlit devant le bout de mon canon ; au pire j’en prend pour 20 ans…comme mon prêt !