Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

dimanche 6 juin 2004

LE SMITITIVI

Semaine du 5 au 11 juin 2004


Gangs of New York- Lundi 7, 21h00- Canal +
En tant que fan ultime de Scorsese, j’avoue avoir été légèrement déçu par Gangs of New York. Prévu comme un nouveau chef d’œuvre de Marty, je n’ai pas ressenti profondément ce choc attendu face à la naissance douloureuse de la grosse pomme. J’ai trouvé le film parfois foutraque, parfois limite crédible ce qui m’a surpris de la part de Scorsese.
Cependant on ne peut nier que le film reste souvent spectaculaire, flamboyant et que le savoir faire du réalisateur s’exprime a 100 %. Il n’est donc pas possible de bouder ce Gangs of New York dans lequel Daniel Day Lewis dans le rôle du Boucher est à tomber sur le cul.

Le Chien des Baskerville (vo)- jeudi 10, 20h40- Arte
La quintessence de la Hammer Films, Terence Fisher, Peter Cushing et Christopher Lee réunis pour de l’épouvante dans le plus pur style british de l’époque.
Une ambiance et un style aujourd’hui disparu qui nous ramène à chaque fois en enfance, l’époque où la seule vision de la lande avec de la brume nous foutais les jetons.

LE NANAR DE LA SEMAINE :

Bon ben me voilà encore brocouille cette semaine, pas de succulents nanars à l’horizon, enfin si, y’en a un mais je l’ai pas vu. Ceci dit je ne pense pas me tromper en disant qu’il doit valoir son pesant de débilité, c’est dimanche 6 sur Canal et je vous laisse découvrir la bande-annonce.