Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mardi 1 juin 2004

TEXAS JOE SLIM PARTY 2004

Plus fort que l'Oktober Fest, que la Mostra de Venise, que le carnaval de Dunkerque, que la Feria de Nîmes ou qu'une Partouze chez Hugh Heffner, ce week end a eu lieu la seconde édition de la Texas Joe Slim Party dans le Smithee Garden.
Orgie barbare où tout passe au Barbecue, les saucisses, les brochettes, les côtes d’agneaux, les gencives de porc, les enfants, les vieilles, les putes, Georges W. Bush, Tintin, Collargol, David Pujadas, les chats, les chiens et les hamsters dans le seul but de remplir le bide de notre confrérie avide de se repaître de nourriture grillée à la braise après un hiver entier d’abstinence.
Edition réussie malgrè une faute de goût impardonnable, j’avais oublié de remettre du PQ dans les chiottes ce qui bien entendu n’a été rapporté par aucun des convives, le délateur aurait pu passer pour celui qui avait la taupe qui bute.
Bref après ces considérations bien peu appétissantes, passons aux photos :

Pour faire taire les mauvaises langues qui soupçonnent le Smithee de faire des brochettes carrées, voici quelques œuvres charcutières :
Tendance Barbak puis orientation saucisses

Un petit gato choco pour pas se faire de mal

Et votre serviteur (allez y les filles, cliquez, je sais que vous mourrez d’impatience)