Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mercredi 24 novembre 2004

ARCHIVE LIVE




Pour le meilleur, le concert d’Archive à Nantes a été déplacé de la Trocardière qui est une salle de merde à l’Olympic qui est, elle, une vraie bonne salle rock. Petite, chaleureuse et dotée d’une bien meilleure acoustique. Tout était réuni pour que le concert soit parfait et ce fût le cas. Archive sur scène, c’est une vraie bombe : un groupe chaleureux, pas frimeur, bien en place, sans chichis mais qui balance une très forte émotion au public.
Hélas le chanteur Craig Walker est effectivement absent de cette tournée mais il faut avouer que son remplaçant a fait un boulot dingue pour le remplacer et c’est un vrai tour de force de sa part que de faire oublier qu’il n’est pas Walker tant sa voix s’en rapproche magiquement, il n’y a guère que sur le fameux morceau Again que la différence se ressent franchement.
De par cette absence, Archive en profite pour jouer des morceaux des albums « Take my head » et « Londinium » ,deux albums avec une chanteuse, permettant ainsi au spectateur de passer de la pop au Trip Hop dans des enchaînements parfaitement maîtrisés avouant ainsi qu’ils sont un groupe aux multiples influences.
Même sans le chanteur qui a frappé de son sceau les 3 derniers albums ( "You all look same to me » , « Michel Vaillant » ,« Noise » ), Archive démontre que leurs mélodies hypnotiques suffisent à emporter l’adhésion du public qui, même à Nantes réputé comme un public glacial, a plébiscité 3 rappels. Archive est revenu donc trois fois sur scène pour partir après un « Get out » hallucinant où le chanteur y a laissé sa voix.
Bénis soit les Dieux ne nous avoir déplacé à l’Olympic, la communion était totale car
la proximité avec le groupe m'a rappelé les gigs Londoniens dans les pubs. Je suis encore sous le choc.