Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

dimanche 28 novembre 2004

LE SMITITIVI

Semaine du 27 au 3 décembre 2004

A weekly selection by Alan Smithee

Cette semaine, un invité dans le Smititvi, le très cinéphile Godspeed vient défendre un film que je n’ai pas vu et qui lui tient à cœur. C’est donc lui qui se charge de la défense du film japonais After Life et m’aide à combler mes (très grosses) lacunes en cinéma asiatique.

Par ailleurs, je n’aurais pas détesté défendre Titanic de Cameron que je considère comme un film très réussi, hélas c’est diffusé sur TF1, je ne peux donc cautionner le charcutage d’une œuvre pareille.Notons aussi pour le clin d’œil la diffusion par cette même chaîne dimanche soir, d’ Une trop belle cible réalisé par un certain Alan Smithee et Denis Hopper.

Les Evadés – lundi 29, 20h50- M6
Tiré de la nouvelle « Rita Hayworth ou la rédemption de Shawshank », Les Evadés est sans aucun doute une des meilleures adaptations à l’écran d’un texte de Stephen King. Andy Dufresne est accusé du meurtre (douteux) de sa femme et prend perpette. Le jeune banquier découvre alors l’enfer de l’univers carcéral tout en se liant d’amitié avec un vieux détenu qui va l’initier aux règles de la prison de Shawshank. On pourra regretter que le stupide titre français dévoile à lui seul la fin du film mais au delà du spectaculaire final, c’est un très grand film sur l’amitié, l’espoir et la ténacité que nous livre Frank Darabont sans jamais tomber dans le pathos à deux balles.
Je suis absolument accro à ce film que je trouve d’une puissance magistrale et interprété fabuleusement par Tim Robbins et Morgan Freeman. Allez y les yeux fermés, je doute que vous regrettiez le détour.
(bande annonce hi-res 23 Mo en cliquant sur le titre)

A Tombeau ouvert – lundi 29, 23h15- M6
Nicolas Cage est ambulancier à New York et franchement c’est une autre histoire que de l’être à La Ferté Bernard. Son job lui torture le cerveau comme l’âme et c’est un zombie intégral qui joue de l’électrochoc sur les badauds qui passent l’arme à gauche. Même si Scorsese n’atteint pas les sommets de perfection de ses précédents films, c’est un trip genre mauvaise descente d’acide, qu’il nous fait vivre avec ce film. Scorsese en roue libre mais le dérapage reste totalement contrôlé.

After Life (vo) – mercredi 1er- 22h40 – Arte
Quand vous mourrez, vous allez dans une sorte de purgatoire pour une semaine ; là, un petit groupe de conseillers vous aident à choisir un souvenir (et un seul) de votre vie et à le filmer avec les moyens du bord pour l'emmener dans l'Au-delà. C'est le postulat singulierd'After Life, second film d'Hirokazu Kore-eda (avant Distance et Nobody Knows), qui avec son approche documentaire brosse un fantastique intimiste, mêlant réflexion sur la mort et métaphore sur les possibilités du cinéma. Exigeant mais poétique, sensible et humaniste. Et donc l'un de mes nombreux chouchous absolus.
- Godspeed

Le Fugitif – jeudi 2, 20h55- France 3
La meilleure adaptation d’une série télé au grand écran. Traque non stop du Dr Richard Kimble (Harrison Ford) accusé à tort d’avoir tué sa femme par un flic Hard Boiled ( Tommy Lee Jones). Bon scénar, grosse action jamais débile, excellente interprétation. On se cale dans le fauteuil et on se laisse faire.
Du travail carré.

La Leçon de piano (vo) – Jeudi 2, 22h30, Arte
La Nouvelle- Zélande et ses colons anglais qui investissent les terrains encore boueux, une femme muette, sa fille et surtout son piano, un mariage forcé, une rencontre tumultueuse et la sublime musique de Michael Nyman . Jane Campion filme avec une virtuosité étonnante et nous offre un film éblouissant de beauté.
Résultat : Palme D’or et c’est loin d’être volé..