Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mardi 22 février 2005

LES CHOSES ENERVANTES
Ou comment s’énerver sur des futilités alors que certains meurent au Darfour.
-Post a deux tons-



Y’a des trucs dans la vie qui sont infaisables.
Gotlib disait qu’il fallait être un mutant pour replier une carte routière du premier coup et malheureusement d’autres éléments de la vie quotidienne nous rappellent notre triste condition d’être humain sans pouvoirs.
Et c’est justement parce que nous ne sommes pas des super héros qu’il faudrait que nos chers ingénieurs de la grande distribution se penchent sur les fait suivants :

Comment ouvrir une barquette de lardons sans que le plastique se barre en couille ?
Comment ouvrir une boite de sardines sans se benner de l’huile sur les paluches et avoir ensuite les doigts qui puent la Croisicaise ?
Pourquoi y’a-t-il toujours au fond des meilleurs yaourts un petit dôme bombé qui empêche de racler complètement le reste ?
Pourquoi est-ce que l’autocollant censé maintenir le paquet de riz ou de pâtes fermé ne fonctionne plus au bout de deux recollages ?
Pourquoi est ce que le Coca s’évente à la vitesse de l’éclair dans les bouteilles plastique alors qu’autrefois il tenait parfaitement le choc dans les bouteilles en verre d’1L ?
Pourquoi est ce que l’ampoule de la lumière du frigo claque toujours quelques mois après l’acquisition et que pour couronner le tout il faut être contorsionniste pour la changer ?
Comment nettoyer un clavier d’ordinateur ?

La liste n’est pas exhaustive, des centaines de trucs chiants comme ça nous agacent en permanence. Alors messieurs les ingénieurs avant de nous pondre du fromage en tube ou des oeufs en barres, tentez donc de vous faire les dents sur ces quelques problèmes qui, résolus, rendront notre vie d’occidentaux oisifs bien meilleure.
Nous continuerons alors à nous foutre des triperies du Darfour.