Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mardi 8 mars 2005

DES OURS POLAIRES A CORTE



Le Corse râle, en soi c’est pas une nouveauté mais cette fois il a une bonne raison. Le froid qui s’est abattu sur l’île de beauté fait qu’EDF n’arrive plus à fournir tant nos amis insulaires balancent les convecteurs et autres radiants à fond, peu habitués de voir la banquise débarquer sans préavis.
Le délestage pratiqué par EDF inflige de longues coupures aux habitants qui du coup se retrouvent privés de « Questions pour un champion » ou « Attention à la marche », avouons qu’il y a de quoi être colère.

On pourrait croire qu’il y a complot du continent pour geler les stocks de Coppa de nos voisins ou bien penser que c’est encore dû à la paresse de ces fainéants d’électriciens et gaziers de notre grande entreprise presque plus publique ; mais non , hélas c’est rien de tout ça. En effet, rien de X-filesque dans cet événement rarissime, juste des barrages hydrauliques trop bas, un hiver exceptionnel inattendu et une réactivité mollassonne d’EDF typique des grosses entreprises où les décisions d’urgence doivent emprunter une voie pyramidale dantesque à une vitesse pachydermique.

Bref, tout le monde est dans la merde et même les encagoulés nationalistes se pèlent les couilles comme tout le monde. Et c’est aussi à eux que je pense en imaginant dès lors une corse devenant indépendante et devant se passer des services et infrastructures d’EDF. On peut aisément imaginer le bordel et le retour instantané à l’âge de pierre que serait actuellement de vivre la Corse avec une régie privée du style « Electricita di Corsica » qui très vraisemblablement ne pourrait financièrement faire face à un tel problème et ne pourrait faire venir en urgence des groupes électrogènes de pétaouchnoc.

N’oublions pas non plus que ces mêmes personnes se sont opposées à des projets de renforcement des capacités électriques de l’île. Je suis d’accord qu’une centrale thermique c’est plutôt moche et polluant ou qu’un nouveau barrage irait niquer des sites fabuleux et coûte un fric monstrueux, mais si on veut regarder Jean Pierre Pernaut au chaud en poussant les convecteurs à fond et ne pas subir l’invasion des hommes en bleus, reste à planter une éolienne dans son jardin.

A moins de brûler les cagoules et les stocks de munitions, ça doit pouvoir produire quelques gigawatts heure pendant un petit moment. (aie, aie pas taper)


En tout cas,voilà quelque chose qui ne risque pas d'arriver à nos amis Savoyards car eux au moins ils ont la Tomme.



PS: Quant à Pluton, non cher ami, c’est vraiment trop loin et il y fait vraiment trop froid.