Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mardi 17 mai 2005

I’M SORRY DAVE….




Y’a comme un petit problème au RH de mon boulot.
Après la journée d’hier aux présences éparses dans les bureaux, il était temps de faire les comptes et de niquer les salopiots de grévistes en leur décomptant 7h de salaire ou de bien enregistrer les loufiats qui avaient osé comme moi prendre un jour de congé car ils se trouvaient pris en otage par Raffarin et sa journée de racket face à des écoles fermées et l’impossibilité de faire quoi que ce soit de nos chères têtes blondes.
Seulement voilà, le système informatique refuse de décompter le moindre congé, la moindre grève ou de faire la moindre modification sur la paie du salarié car pour lui le lundi de pentecôte est férié.
Pas bête qu’il est le logiciel de gestion, il a bien compris qu’il y avait un truc qui clochait et qu’on voulait lui faire faire des choses contre nature alors non, il refuse.
Bien emmerdé qu’ils sont au RH, à la fin du mois nous allons peut-être redécouvrir le bulletin de salaire rempli à la main.
Parfois, c’est bien l’informatique !