Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mercredi 29 juin 2005

UN ETE SANS FIN



Au bureau devant mon 17 pouces plat bourré de traces de doigts des femmes de ménage qui ne savent pas qu'une dalle ne se lave pas comme un cathodique, parfois je me dis qu'un autre métier m'attend ailleurs... tout autour du globe... celui de surfeur sponsorisé.
Je me vois payé par Rip Curl pour bouffer de la vague sur tous les spots du monde, parader en combar sur des plages insensées. La peau tannée par le soleil et le sel, le cheveu éclairci par la lumière intense des tropiques, le corps affûté, le sourire lumineux et un moral d'acier.
Je me vois manger du poisson grillé avec mes camarades de long board sous la pleine lune à Bali, piller gratos les points de vente de mon sponsor, emballer de la groupie en shorty même si elle est blonde avec un QI d'huître, boire des bières exotiques au son d'une musique sauvage après une journée chargée à l'adrénaline, prendre un avion pour découvrir une plage puis un autre avion et encore une plage puis à nouveau un avion, une plage, un avion, une plage , un avion, une plage etc...
The Endless Summer


Ben quoi, on peut rêver non ?