Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

lundi 2 janvier 2006

LA MALEDICTION DU LINK



Dès que je mets en lien un nouveau blog, il crève dans les mois qui suivent. Une vraie malédiction Egyptienne.

En fait la mort des blogs, c'est moi. un HREF et hop, le type au bout du lien devient blette, l'inspiration se perd dans les jours qui suivent, la démotivation devient insurmontable, le blogueur devient tout vert, sa peau se couvre d'écailles, il ferme son blog et part vivre au fin fond du Botswana pour mourir sous une pierre.

A ce jour , j'ai tué Pikul, Pierre Carion, Human Target, The Odd, GrosMongol, Saperlipopette, Cacochyme semble s'être étouffé avec des cartes Yu Gi Oh, Découper selon les traits s'est fait trancher les mains par un Thug, Me Myself and I se transforme en lignes de code à la pleine lune et ce soir c'est Sergent Popup qui met fin à ses jours dans un trip Charles Mansonien.
Et je suis sûr que j'en oublie.

Je commence à croire que je tue par son lien mon second blog qui peine à décoller et pour lequel j'ai des vélleités de suicide.
j'ose à peine linker et démarrer ma participation à ce blog sur lequel j'ai été très aimablement invité et sur lequel pourtant je n'ai encore rien posté de peur de le tuer par mon baiser de succube.

J'ai bien peur d'avoir aussi foutu en l'air Google Adsense qui ne diffuse plus que des annonces d'intérêt public depuis 24 heures.

Craignez blogueurs que j'apprécie votre site car j'ai découvert sans le vouloir le lien léthal ou le "deadly link" si vous causez pas la France.
Je suis le Basilic de la blogosphère.

Peut-être devrais-je linker les sites de Sarko et de Jean-Marie ?