Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mercredi 27 décembre 2006

MEME PAS MAL



Et hop, trop facile l'enquillage de noël cette année. Après des années de nouyel pourris ( voir ici puis ici ), nous avons, avec ma tendre, surfé sur l'avent comme des dieux.

La première tactique a consisté à choisir les dates de repas sans les boulets de service du style : vielles tantes, belle-mère balai dans le derche, cousines avariées etc...

La seconde tactique fut de faire un lobbying poli auprès des maîtresses de maison en chargeant nos acceptations de:
" ne vous dérangez pas pour nous, faites simple"
"un chapon ? oh non vous zembêtez pas, un repas léger nous conviendra très bien" etc...

Et croyez le ou pas, ça a marché.
Les repas furent bons et simples, la Noix de St Jacques était étonnement reine cette année et y'a pas, c'est quand même bien plus bandant qu'un chapon de mes deux ( qui d'ailleurs les a perdues ).

Du coup on a évité le marathon des repas, les sorties de table Oxyboldine, et l'inévitable gastro amenée par la petite dernière qui t'a couvert de bises parce que tu lui as offert une trousse Diddle.

Et sérieusement cette année le Père Noël a assuré grave en m'offrant un parfait joujou de Geek pour gérer mon planning de mec qui se la joue surbooké devant les clients de mon nouveau travail.

De bon repas, des beaux cadeaux et aucune panne de bagnole ce mois-ci. Ma malédiction de Noël se serait-elle envolée ?

Toujours est-il que la perfection n'existant pas , le père Noël a amené à ma douce un autre joujou sorti lui d'une arnaque internationale mais je vous en parlerais plus tard, j'ai une petite fatigue due à un excès de Caol Ila Signatory Vintage qui était aussi dans mes chaussons.