Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

lundi 28 mai 2007

CANNE$ $UCKS



Le 60ème festival de Cannes vient de s'achever avec son lot de stars, de paillettes et de champagne balancé par les médias à la tronche du français moyen qui se dit que "putain ça doit être vachement bien d'être à Cannes".
Or plus ça va, plus ce battage médiatique autour de Cannes pue des pieds et plus le festival ressemble à une immense sauterie entre membres du club.

Gilles Jacob et Thierry Frémaud ont depuis des années crées un joli cercle doré et fermé de réalisateurs, qui quoiqu'ils fassent, se verront sélectionnés : Billie August, les Frères Dardenne, Kusturica, Wong Kar Wai, les frères Coen, Gus Van Sant, Lars Von Trier, Michael Hanneke, Olivier Assayas etc....
Ces derniers peuvent chier dans une bassine, la sélection est assurée.

Ah oui, j'allais oublier que Tarantino était aussi dans les petits papiers du vieillard et cette année on a pu apprécier la sélection de Death Proof, épisode 1 du film Grindhouse, cependant le grabataire a souhaité oublier la 2ème partie "Planet Terror" réalisée par Rodriguez. Sans doute que Rodriguez n'est pas assez bien pour eux, Tarantino est plus labellisé "Auteur" que le Mexicain. Est-ce vraiment respecter les auteurs que d'amputer un film de sa moitié afin de faire propre sur la Croisette ?

Le Short Film Corner pour l'avoir pratiqué est une fumisterie intégrale. Tout d'abord il faut payer pour voir son film y être inscrit puis on vous promet la présence d'acheteurs du monde entier et une visibilité du tonnerre pour ton film.
Bullshit... les lieux de visionnage restent désespérément vides sauf de quelques nerds affamés de cinéma, qui eux, se régalent devant les courts des futurs grands. Les acheteurs sont invisibles, préférant les terrasses des palaces et les coupes de champ' dans les lieux fréquentés par les people.

Le Short Film Corner reste donc un lieu déprimant où seuls se morfondent les réalisateurs qui tentent d'hisser leur film à grands coups de Flyers, au risque de se faire engueuler par la directrice Cerbère du lieu si leur campagne de promo est trop agressive (ce qui nous est arrivé l'an dernier).
Désolé madame, nous avons payé l'inscription, le trajet Nantes-Cannes, 1500 flyers, 200 badges avec nos petits sous et oui une fois sur place nous avons mis le paquet pour que notre film soit remarqué.
C'est étonnant tout de même, le Festival de Cannes est une page de pub géante mais au Short Film Corner tu n'as pas le droit d'appliquer la recette.

Cannes c'est aussi le festival des journalistes de merde au consensus mou, des journaleux anémiés qui questionnent Scorsese comme on questionnerait Nicolas le jardinier.
Polanski a d'ailleurs jeté cette année un immense pavé dans la mare en quittant la conférence, préférant aller bouffer que de répondre à leurs questions de nazes incompétents.
Le niveau général se résume en gros à :
"Alors ça s'est bien passé le tournage avec Kurt Russel ?"
" Alors M. Clooney vous aimez la France ?"
"Brad Pitt, ça représente quoi pour vous Cannes ?"

Il suffisait de regarder "Le Grand Journal" de C+ tous les soirs pour voir un défilé de stars affligées devant des questions incroyables de bêtises posées par Denisot, Laurent Weil et autres. ( je ne parle même pas des interventions de la très mauvaise Louise Bourgoin...qui aimerait bien être actrice).

Cannes c'est le fric, les bagnoles qui coûtent une couille, une vitrine pour Chopard et les palaces de la côte d'azur, les fiestas arrosées où certains rêvent de rentrer et d'autres de sortir, les stars botoxées et les cagoles de la Croisette.
A Cannes le veau d'or se nomme cinéma mais ce dernier s'écrit $inéma.


Pour finir, Les Productions Vulgos souhaiteraient décerner le "Prix Spécial Gorette de la Croisette" à :

Asia Argento


Beuurk