Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

samedi 13 septembre 2003

LE SMITITIVI
Semaine du 13 au 19 septembre 2003


Strip tease – samedi 13, 0h30- France 3
En espérant un bon cru.

Ghost world (vo) – lundi 15, 0h30- Canal +
Petite curiosité que cette errance adolescente signée Terry Zwigoff. Comédie douceâtre supportée par le toujours excellent Steve Buscemi et une héroïne qui a franchement une tronche de bloggueuse tendance carnet intime. Jetez-y un œil, le détour est plaisant.

La Vie rêvée des anges- mardi 16, 22h35 – France 2
Très franchement, ce film fait tellement partie du genre de cinéma français qui me gonfle que j’ai sacrément attendu avant de le voir. J’ai finalement été agréablement surpris de découvrir un film certes un peu lourd sur son sujet mais magistralement interprété. Le film sonne juste, la mise en scène est sèche mais justifiée et c’est beaucoup moins chiant à regarder qu’on pourrait le penser. it’s up to you.

LE NANAR DE LA SEMAINE :
Rollerball - mardi 16, 21h00- Canal +
Tout d’abord, quel intérêt de faire un remake du sublime, violent et kitsch film de Norman Jewison ?
Le remake d’un classique en règle générale me fous hors de moi mais cette fois je m’étais assagi découvrant que John mc Tiernan serait aux commandes, et pourtant non, j’aurais du rester en colère car le résultat s’avère désespérant.
Notre action est transposée dans une république de l’Est indéterminée où la populasse ouvrière complètement abrutie vient après l’usine s’abreuver de l’ultra violent jeu nommé le rollerball.
Notre république n’en a que le nom car elle est aux mains de mafieux notoire où l’on découvre en chef de file un Jean Reno ridicule en grosse fourrure en poils de Tabana et arborant un stupide accent russe censé le rendre très très méchant.
Notre héros bellâtre, lui ,joue peinard à son jeu favori et prend son pied à castagner les autres joueurs,à frimer en voiture de sport et à se taper en douce la blonde de service. Tout se passe bien, les joueurs jouent, les mafieux mafiottent et les commentateurs sportifs braillent ( très souvent ) dans leurs micros.
Puis, l’intelligence vient au bellâtre qui d’un coup se dit merde, mes patrons sont des mecs avec des fourrures en poils de huriko et parlent avec des sales accents étrangers, en fait ils doivent pas être très clairs dis donc. Bingo, l’a tout pigé le beau gosse. Sa blonde et lui, ils s’en tapent le coquillard les mecs en fourrures en poils de gabaldi et même qu’ils veulent leur louer un costard en ciment.
Oh la vache, ça va pas se passer comme ça se dit le jeune éphèbe, m’en va casser la gueule à Jean Reno avec ses manteaux en poils de tarboufik et je me casse.
Oui mais les méchants sont très méchants et ils vont le poursuivre même dans le désert avec des gros navions alors qu’il n’a qu’une bête moto le con. Tierman nous tente par ailleurs un effet de style en filmant cette séquence en night vision , bonne idée mais 10 minutes d’écran vert, c’est vite laid !
Bon la suite est toujours aussi con, y’a de la bagarre et puis si ça se trouve vous dormirez déjà.
J’ai du respect pour Mc Tiernan mais là franchement c’est la plante intégrale et même si la production a une nouvelle fois massacré son film, je vois quand même pas trop bien de quelle façon on pouvait en faire un chef d’œuvre.
Faire un remake c’est déjà la honte, si en plus c’est pour le foirer, autant rester faire son repassage.