Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

dimanche 7 septembre 2003

LE SMITITIVI
Semaine du 6 au 12 septembre 2003

Ça y’est c’est la rentrée, le Smititivi est de retour.
Pour les nouveaux je rappelle les règles :

La semaine proposée ira du vendredi au vendredi suivant.

Le Smititivi ne balayera que les 6 chaînes hertziennes du PAF

Sauf exception, un bon film passant sur TF1 ne se verra pas retenu compte tenu du massacre perpétré par cette chaîne sur les œuvres cinématographiques : films pan&scannés, tronçonnés par la pub et génériques coupés, ceci enlevant toute qualité aux programmes proposés.

La sélection hebdomadaire ne pourra en aucun cas être exhaustive, je n’ai aucune possibilité de voir certains programmes auparavant donc certaines perles m’échapperont forcément .

Le Smithee étant dur en affaires,certains chefs d’œuvres se verront blackbouler tandis que de purs navets se verront tenir le haut du pavé.

Les films en version originale se verront signalés par le sigle (v.o)…que c’est original.



Les Autres – lundi 8, 21h00- Canal +
Grosse surprise que ce film espagnol d’alejandro Amenabar réalisé avec une parfaite maîtrise. Un scénario vraiment bien ficelé menant vers une chute parfois un peu trop prévisible mais qui réserve quelques purs moments d’angoisse servis par une Nicole Kidman à nouveau éblouissante. A découvrir.

The Big One – lundi 8, 22h20- Arte
Encore une perle signée Michael Moore, cette fois ce sont les patrons qui en prennent plein la tronche, notamment le big boss de Nike. Un régal.

Strange Days- mardi 9, 22h50- France 2
Même si Strange Days n’est pas le film ultime que nous attendions avant sa sortie, il faut reconnaître à Kathryn Bigelow qu’elle sait envoyer du gros quand elle signe des scènes d’action. Parfois excitant, parfois décevant, Strange Days garde mes faveurs car Bigelow est quand même la seule réalisatrice Américaine avec des burnes.

Shorts Cuts ( vo )- jeudi 11, 20h45- Arte
Chassé croisé de couples au sein de Los-Angeles, tranches de vies tour à tour drôles, étranges ou dramatiques. Un casting magistral, incontestablement le meilleur Robert Altman depuis des années. Inratable.

Abel Ferrara, not guilty- vendredi 12, 23h10- Arte
Enfin une nouvelle diffusion de la superbe série d’ André S. Labarthe " cinéma de notre temps". Il y a quelques années, Arte nous avait offert celui réalisé sur David Lynch, cette fois le portrait est consacré à Abel Ferrara, cinéaste déjanté à la tronche de Junkie.

LE NANAR DE LA SEMAINE :

Esprits rebelles – lundi 8, 20h50- M6
La belle Michelle Pfeiffer est prof de collège, déjà j’y crois pas, des bonasses comme ça , j’en ai jamais vu au collège, enfin passons. Bien sûr elle débarque dans un collège bourré de racailles qui écoutent du rap, c’est connu la racaille écoute toujours du rap, et la racaille qui écoute du puff snoopy dad ice dj doctor killa , elle s’en prend à la belle Michelle.
Erreur !!! la Michelle, c’est une ex-marine ( là j’y crois encore moins, à l’armée, y’a pas de bonasses).
Et pan, des tatouilles qu’elle leur met aux faux gangstas, elle leur pête les ratiches, leur broient les gonades à grands coups de shorishigari. Les cailleras s’inclinent devant la force ( y’a que ça qu’ils comprennent de toute façon) et décident de parler ( parce qu’en fait, ils savent parler, si si ). La belle Michelle pas conne, elle pige que ces jeunes hommes ont des problèmes, c’est pour ça qu’ils jouent les butor… comme c’est triste.
Voilà qu’en plus de savoir friter le méchant, elle sait faire l’assistante sociale ( impossible, y’a pas de bonasses dans les services sociaux non plus.) .
On se fait royalement chier, la BO chie du rap à n’en plus finir et les artistes ( euh pardon, les rappeurs) cachetonnent.
Affligeant de naïveté et désespérant ce « Dangerous Minds » pour lobotomisés; et dire que le film a marché !
Ah ma bonne dame, Class 84 , c’était autre chose quand même !