Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

jeudi 11 décembre 2003

MAUDIT NOEL

Je sais pas pourquoi mais lorsque noël approche, j’ai toujours un truc merdique qui arrive sur mes bagnoles.
En 99, ma titine avait rendu l’âme le 24 décembre au moment même ou je tournais la clef de contact pour me farcir 400 bornes au bout desquelles j’étais attendu autour d’une bûche au grand marnier.
En 2000, le 23 décembre un borracho vient enquiller l’arrière de ma caisse en pleine nuit et s’enfuit laissant mon veau gisant HS.
Hier, je me rends très tôt dans les nouveaux locaux d’une entreprise dont les bâtiments neufs ne sont occupés qu’a 1%, ce qui offre la très insolite vue d’un parking gigantesque totalement vide.
Je me gare et vais à mon rendez vous. Imaginez alors un parking d’une centaine de place avec une seule Clio garée, la mienne. Ça y’est vous voyez l’image ?
Bon et bien quelques minutes plus tard, une nana arrive avec sa chariote neuve et décide de se garer elle aussi dans une des 99 places restantes mais par une malchance terrible, elle chope une plaque de verglas et part en dérapage à la V-rallye et vient s’emplafonner la seule voiture garée… la mienne.
Seule la loi de Murphy peut expliquer ce phénomène car il n’ y avait qu’une chance sur 100 pour que son dérapage viennent terminer sa course dans les fesses de ma titine.
La nana était sympa et pas vilaine, lors du constat j’ai eu envie de lui demander si je ne pouvais pas lui faire subir le même sort qu’à ma voiture, à savoir lui rentrer dans les fesses.