Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mercredi 12 mai 2004

WORLD WILD WANKERS

Autrefois on écartelait les gens, on les ébouillantait du haut des donjons, on castrait les mécréants, on empalait l’ennemi etc.
En fait de tout temps, l’homme n’a eu de cesse de faire du mal à son prochain pour diverses raisons ; le plus souvent religieuses hélas.
Aujourd’hui les mêmes ordures humaines existent toujours, aussi résistantes que du chiendent elles traversent les siècles pour venir ensanglanter notre planète mais là où autrefois les cris restaient étouffés au fond des chaumières ou des douves ; aujourd’hui ils nous sont jetés en pleine gueule par l’intermédiaire d’Internet.
Après avoir vu des ordures torturer outrageusement des Irakiens et pu apprécier les qualités photogéniques d’une bidasse US hydrocéphale limite finie à la pisse, aujourd’hui j’ai pu apprécier les talents de charcutier de terroristes islamistes s’entraînant à la découpe d’américain au couteau.
Là je pense avoir touché le fond, je ne sais même pas pourquoi j’ai regardé cette vidéo, sûrement par pur voyeurisme, mais ça ne me parait pas suffisant comme explication.
Toujours est-il que jamais sur le net je n’ai jamais vu un truc qui m’a autant filé la gerbe.
Dans les années 80, il existait le mythe du Snuff movie. Aujourd’hui le Snuff est mort, Internet a tué ce mythe, voir un être humain mourir devant une caméra est devenu quelque chose de presque habituel si on veut bien cliquer sur un lien. Une bête ligne sur un site de cul ou d’humour débile genre « onsebidonne.com » va déclencher ton lecteur et t’offrir la vision d’un pauvre con qui se prend un train, ou d’un abruti qui se gamelle à mort dans une piscine vide ou comme aujourd’hui d’un pauvre type de 26 ans qui se fait décapiter par de sinistres encagoulés.

En un clic de souris, Apocalypse Now débarque sur ton écran… l’horreur ; l’horreur.