Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

jeudi 14 octobre 2004

RETOUR SOUS LES APPLAUDISSEMENTS

Allez c’est bon, devant la revendique générale je me décide à sortir de mon trou.

Très honnêtement, j’ai cru que je n’arriverais plus jamais à reprendre ce blog. 3 mois d’abstinence m’ont sevré totalement du net, ne plus avoir de connexion m’a totalement éloigné du Web mais comme toute drogue, ça m’a manqué. Franchement, je deviens persuadé que bloguer relève d’un comportement addictif.

Du coup, voilà une semaine que je dépote grave en débit sur Free dégroupé mais que je regarde ma feuille blanche sans savoir quoi raconter ou sur quoi gueuler.
A vrai dire j’ai tellement de trucs à raconter que je ne sais plus par lequel commencer et j’ai tellement de coups de gueule à pousser que je n’arrive plus à canaliser tout ça sur papier.
J’ai presque le tournis quand je repense au 3 derniers mois alors je vais résumer car d’habitude je ne raconte pas spécialement ma vie sur cette page :
L’achat de l’appart, le déménagement avec tellement de bras qu’il fut torché en 2 heures nous laissant un dimanche après midi entier pour faire des grillades sous la pluie (en plein mois de juillet !) et se prendre une cuite admirable, les travaux de l’appart en compagnie de ma douce et les délicieux aller et retours incessants chez Leroy- Merlin,les artisans qui t’arnaquent, la douceur de notre nouveau chez nous gorgé de soleil, une virée en Bretagne sous la flotte ( pléonasme), puis les 15 jours avec une quinzaine d’amis dans une gigantesque maison avec piscine perdue au milieu des vergers du Lot et Garonne, soleil, grillades, grosses bouffes nocturnes, Uno + Whisky jusqu'à plus d’heures, la découverte de Monflanquin et ses lois médiévales tordues, le retour morose sur Nantes mais le plaisir de retrouver l’appart et de continuer a lui donner un peu de cachet, retrouver les (grosses) galères de boulot et le film qui n’en finit pas de ne pas se finir faute d’argent et la Freebox qui n’arrive pas.

Puis est arrivé septembre, notre nouveau nid douillet s’est transformé en merdasse, la chienlit est arrivée dans notre vie ….

TO BE CONTINUED

PS : merci pour vos commentaires qui m’ont sorti d’une fainéantise installée.