Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mardi 31 mai 2005

LAPIN COMPRIS



Edit : ce post est juste une reflexion, il n'est en aucun cas anti-non pas plus que pro-oui.

Après ce plébiscite du NON qui est tombé sur la gueule de la France il y a 48 heures, j’avoue avoir failli balancer une gerbe devant les sourires de victoire facile de Le Pen, de De Villiers, de Fabius qui devrait être en prison pour le sang contaminé et d’Emmanuelli qui en plus d’être con doit être le cousin d’Emmanuel Chain rapport aux sourcils.

Et oui, ce « non » a collé une belle gueule de bois à la classe politique et les avis sur les motivations contestataires des Français sont allés bon train.
Est-on sûr que la France a voulu rejeter la politique actuelle en sanctionnant le gouvernement par ce vote ( faut avouer Jean Pierre, que ton coup du Lundi de Pentecôte n’était très bien venu à quelques semaines de ce vote) confondant ainsi politique intérieure et Europe ?
Oui possible mais ça ne me convainc pas, enfin pas à 100%.

Et si tout simplement les Français avaient voté « non » parce qu’ils n’avaient rien compris à ce traité imbuvable, parce qu’ils n’avaient rien pigé à ces enjeux totalement imbittables pour le profane ?
La France ne se résume pas à Paris, Marseille, Lyon, Lille, Bordeaux, Toulouse, Nantes et Strasbourg. La France c’est aussi des gens qui traient les vaches, des ouvriers épuisés, des fonctionnaires fatigués, des artisans débordés, des commerçants bas de plafond, des illettrés, des immigrés qui parlent deux mots de français, des Dom Tom dont l’état se fout totalement le reste de l’année sauf pour y passer des vacances et des provinces éloignées dont on n’entend jamais parler mais qui pourtant sont appelées à voter.
En clair, la France, ce n’est pas qu’une intelligentsia bobo ou qu’une partie de la population ayant l’envie et la capacité intellectuelle de se fader et surtout de comprendre ce couillon de livre bleu aussi opaque qu’un poème de Mallarmé.

Alors aussi dommage soit-il, les gens quand ils ne comprennent pas, ils disent « non », c’est une réaction humaine habituelle. L’incompréhension est le fondement du rejet, le racisme en est l’exemple parfait : je ne comprends pas l’autre, alors je dis non à sa présence.

La classe politique pouvait bien se déchirer dimanche soir en se jetant à la face leurs grands arguments et leurs grandes théories d’énarques, les 3 millions d’Euros dépensés pour l’inutile campagne en faveur du Lundi de Pentecôte aurait pu servir à créer un condensé clair et explicite à l’usage des Français dans le style « la constitution pour les nuls » et peut-être que nous n’en serions pas là.