Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

lundi 17 avril 2006

COGNAC 2006



Bon autant vous dire que le festival de Cognac, c'est une vraie tuerie en matière de festival de cinéma. L'accueil y est incroyable, tu es logé comme un prince, tu bouffes comme un roi et tu es avoiné au Cognac jusqu'à plus soif.
La majorité des festivals cloisonnent les invités en évitant de mélanger les gens du court métrage avec ceux du long, les membres des jurys avec d'autres quidams, les people et stars ont des tables réservées etc...pas à Cognac. Tu peux sans arrêt te retrouver en train de bouffer avec un grand producteur, un distributeur, une actrice.
Ce principe de mettre plus ou moins tout le monde sur le même pied amène une ambiance très cool sans clivages et propices aux meilleurs contacts...pros ou pas.

Ceci dit, étant en compétition, nous étions quand même bien tentés de ramener le grand prix à la maison mais il nous a échappé d'une voix !! Une seule petite voix qui fait de nous les Poulidor.
On en a discuté avec Jean Loup Dabadie, président du Jury qui nous a confirmé ce résultat archi serré tout en nous félicitant.
Arrgh quand même, un score digne d'un France Allemagne de la grande époque ça fait un peu mal aux fesses mais franchement "Au petit matin" de Xavier Gens qui à remporté le grand prix est un très bon court-métrage et je ne peux que féliciter les membres du jury d'avoir pris leurs rôles à coeur et fait leur boulot sérieusement.
Je n'en dirais pas tant de Samuel Benchetrit qui au festival de Valenciennes s'est servi de sa position pour arroser ses copains dans un palmarès que l'on pourrait titrer "Copinage et Diaspora".
Le cas Benchetrit mériterait un post à lui seul mais ça serait presque laisser trop de place publique à un imposteur au melon monstrueux.

Pour finir, je vous avouerais avoir passé plus de temps à bavasser devant des Cognac XO à 120 euros la boutanche (le grand prix revenant à Meukow) qu'a voir des films mais j'ai réussi à choper le dernier Spike Lee "Inside Man" que j'ai bien aimé même si y'a matière à discuter sur quelques zones scénaristiques.
J'espère trouver le temps de vous en balancer une critique.


allez pour finir le Festival de Cognac 2006 en photos.

Bonjour chez vous.

PS: ah , j'allais oublier, j'ai aussi réussi à faire signer mon booklet cd du "Silence des Agneaux" par Jonathan Demme. Vous pouvez voir ça sur Score-Blog.