Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mardi 4 avril 2006

LA DICTATURE BEBE DES BOBOS



Ce soir en voyant un reportage sur M6 Nantes de parents branchouilles qui emmenaient leurs bébés de 3 mois au cinéma dans une salle non moins branchouille, je me suis dit qu'il était temps de dénoncer ce que j'appelle « la dictature bébé des bobos ».

Depuis quelques années, on voit fleurir ces jeunes couples qui, hélàs dans le cas qui nous intéresse se reproduisent, puis dès lors deviennent de véritables fachos de la vie sous le fallacieux prétexte qu'il y a bébé.
Eh oui, le jeune couple impliqué à 100% dans son rôle parental, ne dira jamais « mon fils », « ma fille » mais inévitablement bébé ou le prénom de bébé à outrance.
Ses phrases préférées deviendront : « tu comprends y'a bébé », « c'est bon pour bébé », « bébé à fait ci, bébé à fait ça », « bébé adore ça » etc.

Ce jeune couple qui avant était fêtard à ses heures va imposer à son entourage et ses amis les plus proches un diktat total visant à protéger bébé de toutes les agressions du dehors et empruntera un style de vie entièrement tourné vers bébé quitte à faire n'importe quoi du moment que « c'est bon pour bébé ».

Leur habitation deviendra totalement non fumeur lors des soirées même si bébé est à 3 chambres du salon dont les fenêtres sont ouvertes. Non c'est sur, la fumée des clopes de la seule soirée donnée depuis 1 an va refuser les lois de la physique et va s'évertuer à s'infiltrer insidieusement par kilotonnes sous la porte de bébé et lui coller sans coup férir un cancer à rebours dans 10 ans voire carrément le tuer sur le coup.
Les invités iront donc se les meuler dehors à tour de rôle. Pas pratique si les parents de bébé habitent au 5ème sans balcon et sans ascenseur.

Les chouilles endiablées d'autrefois deviendront souvent des apéros pas tard où bébé sera le centre des discussions. Supplice chinois pour le couple qui n'a pas d'enfants ou pour celle qui n'a pas connu les joies indicibles de la maternité. Sans être paria, la suspicion commencera à poindre sur son étonnante non envie de procréation.

Puis bébé devenu galopant, aura le droit d'empiéter l'espace vital des autres, pourra piquer des poignées de Chipster en bavant dans la coupelle, pourra courir autour de la table en renversant quelques kirs sur le futal d'un convive et surtout monopolisera l'attention de l'assistance médusée qui n'aura plus loisir de discuter tranquillement ; les parents laissant faire... bébé à bien de le droit de s'épanouir quand même.

Maman n'hésitera pas à dire qu'être mère est devenu le plus beau rôle de sa vie et qu'allaiter c'est quand même vachement meilleur pour bébé quitte à se retrouver avec le bout des nibs carrés.

On entendra souvent des conneries du genre « le sexe c'est plus si important depuis qu'on a bébé », la mauvaise langue entendra par là que finalement c'est un bon prétexte, le sexe ne devait pas être si important bien avant bébé.

Bébé sera habillé comme une gravure de mode avec des fringues qui valent la peau du cul mais qu'il ne portera que 3 mois... c'est pas grave il est tellement chou avec ses petites « Converse ».

Cependant, étonnement, alors que bébé pourrait mourir d'une phtisie galopante si une once de fumée lui parvenait aux naseaux ou si un morceau de Motorhead venait à lui chatouiller les tympans, papa et maman donnent à manger de la merde à bébé.
Papa et maman bobo travaillent, alors pas trop le temps de faire cuire des légumes frais ou un filet de dorade. Bébé mangera pendant trop longtemps des petits pots puis de la purée Mousline avec du jambon sous cellophane, des sempiternelles pâtes au beurre (impossible que bébé apprécie un Pesto, il est trop petit !!) ou du steak haché mal cuit et des poissons panés avec du ketchup.

M'est avis que si bébé crève plus tard, ce sera pas de la clope mais des nitrites, carraghénanes ou Benzoate...................... ou bien d'aller voir un film à 3 mois quitte à faire chier le reste de la salle mais sait-on jamais, s'il pigeait Mullholand Drive, ça serait bon pour bébé.


"Les enfants c'est comme les pets, on ne supporte que les siens"
Moi, un jour


Du même acabit, vous pouvez aussi lire ce délicieux récit : Le démon du bobo précoce