Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mercredi 13 décembre 2006

DAVID NOLANDE, PLAGIAT ET ESCROQUERIE



France 2 se la pète grave en balançant à qui veut l'entendre qu'ils sont les premiers à nous offrir une vraie série fantastique, une vraie mini-série à l'américaine avec une photo chiadée, une réal qui se la raconte et des clifffhangers comme ils savent en faire outre-atlantique.
Seulement je voudrais moi aussi ( je suis bien évidemment pas le premier) soulever un gros lièvre qui risque sûrement de déranger le scénariste : le picth de David Nolande est un incroyable pompage d'un roman de Stephen King.

David Nolande : le héros suite à un accident de voiture tue une vieille Tzigane. Au tribunal, un vieil homme du clan pointe son doigt sur son torse et lui dit à l'oreille "tu devras sauver des vies". Dès lors le voilà sous le coup d'une malédiction.

La Peau sur les Os,
( Thinner) de Stephen King : le héros suite à un accident de voiture tue une vieille Tzigane. Au tribunal, un vieil homme du clan pointe son doigt sur son torse et lui dit à l'oreille " Maigris". Dès lors le voilà sous le coup d'une malédiction

J'ai beaucoup de mal à penser que cela soit une coincidence fortuite car le scénariste Joël Houssin est bien connu pour ses romans fantastiques, je me rappelle d'ailleurs avoir lu en 1985 "L'autoroute du Masssacre" paru dans la collection "Gore".
Il me parait donc impossible que Houssin puisse ignorer l'existence du roman "Thinner" de King.

France 2 pourrait donc la jouer un peu plus profil bas car si le King se réveille, il pourrait bien leur foutre un procès au cul ce qui ne serait à mon avis pas volé.

Maintenant je découvre aussi que pour David Nolande, la production a lancé des invits à des blogueurs influents et visiblement Matoo (dont je respecte cependant le travail) est en un.
Ok, très bien mais je reste perplexe quand je lis son article sur la projection privée.
Il ne fait que peu de cas de la forte ressemblance avec le bouquin de King : "Apparemment il s'agit aussi d'une intrigue qui fait penser à un bouquin de Stephen King…" , je pense que quelqu'un a dû lui souffler en sortie de projo.

Il trouve que Diefenthal est un acteur fabuleux : "D'abord on peut saluer le talent de Frédéric Diefenthal. Vraiment ce type a le chic pour se dégoter de bons rôles (heuuuu… je ne parle pas de “Taxi” évidemment), mais surtout il est crédible et joue bien" . Il faudrait quand même dire à Matoo que Diefenthal est certainement un des plus mauvais acteurs en activité dans l'hexagone avec Sami Naceri, pas étonnant qu'ils se soient retrouvés dans un même film.

Clairement la prod sait choisir ses soi-disant influenceurs :
on prend du blogueur avec une pointe de hype, qui s'y connait pas trop, on lui fait rencontrer l'équipe (qui est hyper sympa) et à l'issue ça nous donne de la petite critique qui fait de pas de mal avec quelques points négatifs mais finalement un bien +.
Ca fait du buzz et le costard reste entier.

En même temps faut comprendre la prod, un cinéaste ou un pur cinéphile dans la salle et le Nolande se voit taillé en pièce.

En attendant avec cette escroquerie, le vieux gitan lui a dit à l'oreille : " beaucoup de parts de marché tu prendras et les cons, nul plagiat ils verront".