Google
 
Du poil sur le Web Du poil sur Alan Smithee
<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d3383812\x26blogName\x3dTHE+ALAN+SMITHEE+PAGE\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLACK\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_FR\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://alansmithee.blogspot.com/\x26vt\x3d-1585905430571997612', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
 
    

 

 

 

 

 

 

mardi 16 décembre 2003

BIBATITUDE

Si j’étais célibataire, ma table de salon offrirait le spectacle désolant de revues comme s&v micro, Mad Movies et Penthouse mais par contre vivre avec une fille offre l’avantage de feuilleter des lectures saines comme Biba, et dans Biba, y’a un truc qui me rend perplexe.

Régulièrement des filles lambda témoignent sur un sujet donné et le topo est toujours accompagné de leur prénom, age et job.
C’est là qu’il y a un truc qui cloche : prenons le numéro de décembre comme exemple.
A la page 36, on trouve un article absolument fondamental pour l’être humain qui s’intitule « c’est quoi cette petite déprime d’après shopping ? ». Sur ce sujet passionnant, nous retrouvons nos filles lambda qui s’expriment et là nous découvrons :
Alexia, 35 ans graphologue ; Aurore, 24 ans assistante attachée de presse ; Marion ,22 ans assistante dans la pub, Frédérique, 33 ans directrice de production, Virginie, 33 ans directrice de clientèle dans l’événementiel.
Vous ne tiquez pas là ? moi quand je rencontre des nanas, elles sont commerciales chez Lapeyre, conseillères clientèle chez Bouyges Telecom, coiffeuses, en cdd chez Macdo ou tout ce que vous voulez mais je ne croise pas à chaque coin de rue des nanas directrices département jeux chez Ubisoft ou attachées de presse chez Vogue.
Alors ils les sortent d’où ces filles avec des métiers de bobos ? Je ne suis jamais tombé sur un article avec une Sandra, caissière chez Auchan ; pourquoi ? Elle n’a pas d’avis la caissière d’Auchan ? Elle pue des pieds ou elle est trop conne ?

A nouveau, on nage en plein dans ce que j’appelle les gens fictifs , ces gens trouvés ou crées pour le lecteur ou le spectateur et modelés suivant la cible. Chez Biba les avis des lectrices sont visiblement donnés par les copines des bureaux d’en face ; c’est plus rapide, plus hype et ça évite d’aller chez Auchan voir Sandra.